UN LIEU D’ACCUEIL POUR LES ENFANTS ET LEURS PARENTS

La Passerelle Association s’inspire de la Maison Verte de Françoise Dolto. C’est un lieu d’éveil, de rencontres, de paroles, de jeux, d’activités libres. Toutes les semaines huit équipes de 3 accueillants reçoivent les enfants de 0 à 4 ans et leurs parents dans un des 2 lieux d’accueil situés à Aix-en-Provence : La Passerelle Accueil, quartier Saint-Jérôme et La Maison Soleil au Jas De Bouffan.

Depuis plus de 30 ans, les équipes de La Passerelle Association vous accueillent du lundi au samedi de 15h à 18h30 pour une après-midi de détente, de repos et d’échange avec d’autres parents. Seule une participation symbolique (2 euros à La passerelle Accueil et 1 euro à La Maison Soleil) pour chaque enfant vous est suggérée. Il n’y a aucun frais supplémentaire et aucune prise de rendez-vous n’est nécessaire. 

Un lieu de rencontre, de loisirs et de liberté

UN LIEU D’ACCUEIL

Ni un lieu de garde, ni une crèche, ni une halte-garderie,
c’est un lieu d’accueil ouvert aux enfants de 0 à 4 ans accompagnés de leurs parents, grands-parents, nounous, assistantes maternelles…

ENFANTS & PARENTS

Les enfants et leurs parents restent ensemble tout au long de l’accueil pour permettre à l’enfant d’aller à la rencontre des autres. Rassuré par la présence de l’adulte, il évolue à son rythme.

RENCONTRE, LOISIRS & LIBERTE

C’est un lieu d’éveil, de rencontres, de paroles, de jeux, d’activités libres. Venez vous détendre, vous reposer, échanger avec d’autres parents, parler des petits ou grands tracas de la vie quotidienne avec vos tout-petits.

24 ACCUEILLANTS

Une équipe mixte de 3 personnes, chaque jour différente, met son expérience de la petite enfance à votre disposition. Chaque enfant est accueilli par son prénom et le lien avec la personne qui l’accompagne est nommé.

0
ENFANTS ACCUEILLIS EN 2018
0
ACCUEILLANTS
0
CREATION DE L’ASSOCIATION
0
LIEUX D’ACCUEIL

L’Actu de La Passerelle

UNE JOURNÉE À LA PASSERELLE

Un après midi « ordinaire » à la Passerelle ou à la Maison Soleil…. Il est 15h15, Léa 3 ans arrive avec sa maman. Elle connaît les lieux. Elle prend un tricycle. Sa maman s’installe et se détend. Très vite arrivent Charlotte et Thomas avec leur maman. Eux aussi sont des habitués. Les mamans se mettent à discuter avec un des accueillants. Les enfants vont et viennent.

Victor, 6 mois, arrive pour la première fois. Il est accompagné de son papa et de sa maman. On s’affaire autour de Victor, on lui fait visiter les lieux. Rapidement la maman aborde une question qui la tracasse : elle doit reprendre son travail dans un mois. Elle a peur de laisser son bébé à une nounou.
Cette première séparation lui pèse. Les accueillants et les autres mamans échangent.
La première séparation est délicate pour tout le monde.
Il est maintenant 17h, des enfants circulent, jouent, rient, se rencontrent, se confrontent. Les mamans ont sorti les goûters, quelques échanges ont eu lieu. Le gâteau de Florent paraît plus appétissant que celui de Flora. C’est tellement meilleur chez les autres !

Les premiers départs ont lieu.
On promet de se retrouver un autre jour à la Passerelle, ou ailleurs, au parc, au marché…
Eva qui hésitait à franchir le seuil tout à l’heure, ne veut plus partir. On la rassure. Sa maman est d’accord pour revenir un autre jour. Et le camion vert, qu’Eva aime tant, sera toujours là.
David montre des signes de fatigue, ses déplacements à quatre pattes l’ont amené dans les moindres recoins de la salle. Pour lui aussi c’est le moment de se quitter. Depuis la poussette où sa maman l’a installé, il agite sa petite main. Un petit groupe de plus grands viennent lui dire « au revoir ».
Et les uns après les autres, ou par petits groupes, tous les enfants quittent la Passerelle.

Demain une autre équipe sera là pour accueillir les enfants et les adultes qui les accompagnent.

PAROLES DE PARENTS

« Je suis venue à la Passerelle en 1990, mon fils avait 3 ans. C’est un lieu unique. Nous nous sommes fait des copains que nous voyons toujours. »

« Je suis venue avec ma fille. Elle ne dormait pas la nuit. C’était terrible. À la maison Soleil, j’ai pu en parler, prendre du recul, et comprendre que c’était moi qui avait du mal à la laisser la nuit. »

« Père de deux enfants, je ne suis libre que le samedi, c’est formidable que ce lieu soit ouvert ce jour là. »

« J’élevais seule mon fils, c’était difficile. À la Passerelle j’ai rencontré d’autres mères dans ma situation. Cela nous a beaucoup aidé avec mon fils. »

« Mon mari a été muté à Aix où nous ne connaissions personne. La Passerelle m’a permis de sortir de mon isolement avec mon bébé de 6 mois. »

« Ce que j’aime à la Passerelle c’est la liberté. Avec mon premier enfant je venais tous les jours. À la naissance du deuxième je suis venue moins régulièrement, mais c’était tout aussi riche. C’est vraiment un lieu qui m’a ressourcée. »

« J’ai eu du mal à faire venir mon mari à la Passerelle. D’y aller ensemble plusieurs fois le samedi l’a décidé et du coup il y vient de temps en temps sans moi. »

« J’étais venue à la Passerelle il y a 20 ans avec des enfants que je gardais. Je m’étais dit : le jour où j’ai un enfant, je viendrai dans ce lieu. C’est un lieu de liberté. »

Voir Toutes les Actualités

L’ASSOGORA

Voici le compte à rebours avant l’ASSOGORA, qui a lieu tous les ans début septembre. L’association vous retrouve à cette occasion autour d’un stand pour vous présenter ses deux lieux et leur fonctionnement.

0
0
0
0
Days
0
0
Hrs
0
0
Min
0
0
Sec